Approche
Le livre Commander Contact Liens Livre d'Or
 

 

bullet

Présentation

bullet

L'auteur

bullet

Avant-propos

bullet

Approche

bullet

Une recette

Dans la première partie de mon livre j’ai tenu à présenter la candidose sous l’angle de la Biologie Totale. En effet, cette approche me parle beaucoup. Je pense qu’elle peut être source d’espoir pour de nombreuses personnes qui n’en ont pas encore entendu parler. C’est une approche qui selon moi mérite d’être mieux connue et répandue. Par mon livre, j’espère contribuer un peu à la propager…

Mais qu’est-ce que la Biologie Totale ? C’est une forme de médecine alternative qui a été développée par Claude Sabbah, médecin-chercheur français, et qui décrit le processus de formation des maladies. Il la présente comme une approche complémentaire à la médecine officielle qui peut permettre de retrouver la santé ou de se maintenir en bonne santé tout en continuant à faire appel à la médecine officielle en cas de besoin. 

 En Biologie Totale, la maladie est la manifestation physique d’un mal-être ou conflit psychologique. Ce conflit peut prendre des formes diverses, il peut s’agir d’une forte émotion, d’un choc psychologique, d’un stress permanent, etc. Voici quelques exemples : la mort d’un proche, un licenciement, une séparation brutale, un mépris permanent de la part d’un supérieur, un déménagement douloureux, la perte d’un enfant, …  La maladie est la réponse ou la solution biologique programmée par le cerveau humain pour survivre lorsque survient un conflit. D’un point de vue biologique, cette réponse est parfaite.

La Déprogrammation Biologique, application pratique de la Biologie Totale, s’attache comme son nom l’indique à déprogrammer cette réponse que le cerveau a enregistré. Il s’agit de décoder le mal-être, l’événement, le conflit à l’origine de la maladie dans le but de la guérir définitivement.

 J’ai personnellement découvert la Biologie Totale lorsque j’ai rencontré pour la première fois le Dr Eduard Van den Bogaert, médecin homéopathe qui la pratique. Cette rencontre s’est produite quelques mois après la fin de ma période de réforme alimentaire, mais elle m’a permis de faire toute la lumière sur l’expérience que j’avais vécue. Mon expérience ne perdait pas son sens, simplement elle a pris une nouvelle dimension. A partir de ce moment, et grâce aux précieuses explications que ma fournies le Dr Van den Bogaert, j’ai pu concevoir la réforme alimentaire comme une période intermédiaire. En effet, elle m’a permis de sortir du cercle infernal des médicaments chimiques et de réduire mes symptômes en attendant de résoudre complètement le conflit qui les avait engendrés. Cette conception est beaucoup plus optimiste que la perspective de devoir faire un « régime » à vie ! C’est dans cette optique que s’inscrit « Mets pour candidas gourmets ».

Remonter